Yvonne pour sa fille, 19 ans, Victime de thrombose veineuse profonde, Diane 35

Je me dois de témoigner du grave accident subi en novembre 2002 , à 19 ans par ma fille, sans qu'aucune explication n'ait pu avoir été donnée à l'époque. Elle prenait le contraceptif Diane. Des douleurs aux poumons et toux en Octobre ont été définies par le généraliste comme étant des "douleurs intercostales" et elle a été soignée pour cela…Puis,  en Novembre …   une thrombose de toute la jambe s'est déclarée en une journée, un caillot bouchant l'artère au niveau de l'aine. Hospitalisée d'urgence à l'Hopital XXX à Paris, le pronostic vital a été engagé pendant 24h,mais elle a été sauvée, sans amputation de la jambe ni opération  Les supposées douleurs intercostales se sont révélées à la radio comme étant des embolies pulmonaires. des examens approfondis de la famille n'ont révélé aucune prédisposition spéciale à ce genre d'accident resté sans réponse. Après un traitement anticoagulant de deux ans, elle n'a plus à ce jour de conséquence sinon une jambe prédisposée à la lourdeur, une interdiction de pilule contraceptive quelle qu'elle soit (à l'époque curieusement on lui avait déjà signalé sans explication cette précaution à prendre) l'importance du caillot a été signalée comme devant s'être formé depuis longtemps L'association tabac/pilule a été aussi mise en cause à cette époque, mais pas la pilule en elle-meme. Les révélations actuelles fournissent enfin une explication à ce phénomène resté incompréhensible.