Vanessa, 24 ans, Victime d’une embolie pulmonaire, Varnolie continu

Bonjour,

Une journée normale de travail, et me voilà prise d'une douleur inter-costale anormale, qui me lance une fois tous les 1/4 d'heures. Je pense d'abord à un faux mouvement, un port de charge. Rien d'inquiétant.

Le soir arrive, et me voilà qui ai de plus en plus de mal à respirer.  Je vais me coucher pensant que cela passera. Réveil à 2h du matin par une douleur affreuse dans le bras gauche, du mal à respirer. SOS Médecins bonsoir!
Electro cardiogramme et tout le tsouin tsouin. Elle me donne un truc qui calme la douleur…pour 4h.
Réveil à 6h… AMBULANCE, URGENCES…

J'ai été vue par un médecin (et un interne qui ne croyait pas un mot de ce que j'lui disait…) Diagnostic après radio (avant même la radio, il pensait à un caillot dans le sang et pensait me faire un scanner, mais la radio aurait donc suffit à éliminer le caillot… Rien n'est moins sur!).  PNEUMOPATHIE avec antibiotique.

3 à 4 jours d’alitement…

Le dimanche après… Douleur similaire, de l'autre côté avec impression de poignard dans la poitrine… NI une ni deux, rebelotte, ambulance, urgences…

Et la, scanner!!!!! OH !!! une embolie pulmonaire… Il semblerait que la pneumopathie n'en était pas une… Mais était déjà bel et bien une embolie…

Les médecins m'ont dit que j'avais eu une bonne étoile au dessus de la tête… Le non traitement de la première aurait pu aggraver la première embolie, le caillot aurait pu rester au niveau de mon coeur.. et moi avec…

Xarelto, bas de contentions,stérilet, angiologue, cardiologue…

Je suis reconnaissante de la bonne étoile qui était au dessus de ma tête, et profite de chaque jour comme s'il était le dernier… Je pense à tout ceux qui n'ont pas eu cette chance…
Je regrette qu'on ne soit pas assez mise en garde de la prise d'une pilule contraceptive, censée nous protéger …