Valérie, 35 ans, Victime d’Embolie pulmonaire, Effiprev

Bonjour, je m'appelle Valérie, j'avais 35 ans en 2003 lorsque j'ai
été victime d'une embollie pulmonaire. Je ne fume pas, pas de problèmes de poids ni d'antécédents particuliers. j'ai été hospitalisée une semaine et les médecins n'ayant rien trouvé on tout de suite pensé à mon mode de contraception. J'étais sous Effiprev depuis plusieurs années. Après ça plusieurs mois à l'arrêt, gros stress, attaques de panique, angoisses… la peur que cela recommence ! Je suis en colère contre ma gynécologue qui ne m'a pas informée des risques encourus mais surtout contre ces laboratoires qui ne pensent qu'à faire des bénéfices sur le dos de la santé des femmes ! Il est temps que Madame la ministre de la santé s'intéresse sérieusement à ce dossier.