Témoignage de Serge pour sa fille

12 octobre 2011 20 heures ma fille de près de 17 ans est au service des urgences de l’hopital de ma ville où l’ensemble du personnel soignant se bat pour la sauver d’une embolie pulmonaire massive. Je suis encore aujourd’hui terrifiée par cette nuit d’angoisse; une gynécologue l’avait examinée ( très rapidement en moins de dix minutes)quinze jours auparavant. Grâce à l’extrème professionalisme de notre médecin traitant et avec l’aide salvatrice d’un cardiologue, notre fille a été sauvée sans séquelle physique apparente mais traumatisée tout de même par cette épreuve où elle a cotoyé la mort de très près. Transférée dans la nuit au CHU, dix jours d’hospitalisation ont suffi pour lui permettre de rentrer à la maison; mais notre stupeur a été d’apprendre que la contraception orale prise depuis un an avait été certainement (mais sans certitude médicale formelle) le facteur déclanchant cette embolie pulmonaire, les autres causes ayant été médicalement écartées. Depuis ce jour nous nous interrogeons sur l’absence d’examens pendant les premiers mois de la prise de la pilule. Depuis près de trois mois, notre fille est donc sous anti coagulant, avec prises de sang très fréquentes, visites chez divers spécialistes donc la prévention aurait certainement été préférable économiquement…J’ai découvert l’AVEP et je suis surpris par les témoignages, les articles de presse et profondément ému par la photo de Théodora dont la joie de vivre a été détruite par des considérations mercantiles et absurdes. Merci