Témoignage de Rosine

Bonjour, j'ai moi aussi eu une embolie pulmonaire à 34ans à cause de Diane 35. Je n'avais aucun autres facteurs de risques, et les 7 médecins que j'ai consulté n'ont jamais pensé à ce diagnostique durant plus de 15 jours de douleurs cauchemardesques… Je suis pharmacienne moi même et n'y avais pas pensé non plus! Tout allait très bien et en pleine nuit j ai senti un coup de poignard dans le dos. Je ne pouvais plus respirer, plus m'allonger ni même pleurer. Je sentais que c était grave. Mon mari a appeler SOS médecin qui m'a dit d'aller tout de suite à l'hôpital. Lui, je pense ,avait pressenti le diagnostique mais ne m'en a pas parlé. Arrivée aux urgences à l.hopital beclere de clamant , ils m'ont fait une radio des poumons et un électro, puis m'ont dit que c 'était une douleur intercostale et m'ont laissée sortir avec une ordonnance … De doliprane !!  Puis la douleur était toujours aussi intense les jours qui ont suivis, j'ai consulté un autre médecin, puis un autre…5 en tout. Pour l'un j'avais une pneumonie, j'ai eu droit donc à 7piqures ( très douloureuses!) de rocephine , un antibiotique qui ne soignait pas mon problème… Un autre m'a envoyé chez un kinésithérapeute qui m'a fait craquer le dos dans tous les sens, j'étais de plus en plus essoufflée , fatiguée. Je continuais à travailler en souffrant le martyr . Puis , 15 jours plus tard , c'est un autre médecin qui m'a envoyé en urgence à l'hôpital quand je lui ai dit par téléphone que je crachais du sang , et la, enfin, radio, scintigraphie et prise de sang( ddimeres crevant le plafond) et diagnostique d'embolie enfin posé!! Anticoagulants en injection puis en comprimés pendant 1 an et tout va bien maintenant, 14 ans après. Bien sur, arrêt définitif de Diane et de toutes autres pilules. Il n'y a que maintenant que je fais le lien entre Diane et l'embolie. Ça me soulage de lever ce cô "inexpliqué"