Témoignage de Julie

Bonjour à tous, le 23/03/2011 je ne savais pas qu’a 27 que ma vie tenait qu’à un file.

Depuis plus d’une semaine je me sentais essouflé je me suis dit tout bêtement ma vieille faut te remettre au sport!!! puis au bout de quelques jours je n’arrivais plus à inspirer à fond comme oppréssé j’ai mis ça sur le dos du stress à mon travail cela n’allait pas bien puis le 22/03 au soir une grosse douleur au côtes m’est apparut, la nuit se passe et le lendemain direction le restaurant ou je travaillait toujours avec mes douleurs ma mère m’avait parlé de « douleurs intercostales » alors pas de raison de s’affoler. Je termine mon service et direction le medecin parce que là, la douleur n’etait plus supportable, l’examen clinique se termine par: Mlle rendez vous aux urgences pour faire un complément d’examens.

Arrivé la bas des tas de questions, prise de sang…. quelques heures plus tard on craint une embolie pulmonaire cela ne me parle pas mais une fois l’IRM passé le verdict tombe. On m’explique vaguement ce que c’est, résultat 4 jours en soins intensifs et 4 en services cardio les 8 jours les plus insupportables de toute ma vie. Les facteurs pouvaient etre soit génétique ou bien la pillule. Ce n’est qu’au mois de Février que l’hypothese génétique fut écartée donc la pillule fut la cause.

Ce n’est que quelques mois apres que j’ai réalisé la chance que j’avais eu c’est dur à admettre le fait de se dire que moi aussi j’aurai pu mourrir et que personne ne m’avait parlé des consequences de la pillule.

Depuis ce qui m’est arrivé j’entends dans les émissions de télé je lis des articles et je vois que je ne suis pas un cas à part. Alors j’en parle à toutes mes amies qui sont concernées par la pillule mais j’aimerai faire plus je me sens impuissante voir inutile seule, il ne faut plus que cela arrive changeons bougeons les mentalités des jeunes filles mais tant que ce produit sera distribué comme des vulgaires bonbons alors de nombreux témoignages afflueront!