Florence, 42 ans, Victime d’une Embolie Pulmonaire, Diane 35

bonjour j'ai 42 ans 1/2, j'ai aussi pris pendant de nombreuses années la pilule Diane 35 et androcur (ensuite leurs génériques) je n'ai eu qu'une seule prise de sang au début car je suis passée par un endocrinologue. Il y a presque 2 ans maintenant on m'a décelée une embolie pulmonaire, en effet je l'ai trainée pendant 4 mois et ce n'est pas faute d'aller chez le médecin! Les douleurs étaient prises pour de la fibromyalgie et le cœur qui tapait par des angoisses, fatigue et essoufflements étaient au rdv. Au bout de 4 mois on m'envoie chez un cardiologue qui m'envoie d'urgence faire un scanner, et là on m'envoie directement aux soins intensifs pendant 4 jours pour dissoudre le caillaux de sang et suis mise sous préviscan pendant 6 mois, on me fait de tas d'examens et on m'annonce même que c'est peut-être un cancer que je développe, tout cela avec un air naturel. On me dit aprés ces 6 mois de traitement que les statistiques (je ne crois pas aux chiffres)qu'à mon âge je ne risque plus rien. Je pense qu'il me reste des séquelles car je suis vite essoufflée et je suis s'en arrêt en train de me dire que cela va revenir.
Pendant toutes ces années de prise de cette pillule j'ai fait une phlébite et j'ai eu à 2 reprises des vaisseaux qui ont claqué dans mes yeux, et je pense que cela est lié à ces cachets. J'ai eu de la chance et je pense fortement à toutes ces personnes qui sont décédées et aussi à leurs familles. Je crains que tous ces laboratoires mettent trop vite ces médicaments sur le marché, surtout qu'à la base ils savent ou savaient qu'ils avaient un certain danger, mais ils se cachent derrière une notice de plus en plus longue.