Témoignage de Corinne

Le 3 juin 2009, à l'aube de mes 40ans, j'ai fait un Accident Vasculaire Cérébral ischémique sylvien profond gauche avec une sténose de l'artère sylvienne gauche. Je rentrais de mon travail en voiture et arrivée à la maison à 19H00, après avoir garée la voiture, je suis arrivée dans mon salon et j'ai é prise d'un gros coup de fatigue. Je me suis assise en me disant que çà allait passer. Je ne ressentais aucune douleur. Heureusement, ma mère était présente à ce moment là. Elle a remarqué de suite que quelque chose n'allait pas. Elle m'a demandé si j'allais bien. J'étais tellement fatiguée que je n'arrivais plus à parler. En fait, j'étais déjà atteinte d'aphasie. J'ai émis quelques paroles mais les mots qui sortaient ne correspondaient pas à ce que je voulais dire. Ma mère à appeler mon médecin généraliste près de 20mn après mon arrivée lorsqu'elle a vu une déformation de ma bouche (que moi-même ne ressentait pas du tout). Lorsque le médecin est arrivé, j'avais retrouvé la parole mais j'étais toujours extrêmement fatiguée. Il a appelé le samu et j'ai é transporté d'urgence au CHR. J'ai reperdu la parole en arrivant et avant de passer un scanner, j'ai fait une hémiplégie droite. J'ai é thrombolysée à 21H, soit 1H45 après le début des symptômes. J'ai passé une batterie d'examens pour comprendre ce qui m'avait provoqué cet AVC. Aucun résultat. Lors de l'AVC, cela faisait 6 mois que je prenais la pilule de 3ème génération MINESSE après avoir pris TRIELLA (1ère génération) pendant 20 ans (avec quelques arrêts pour mes deux grossesses). C'est la seule explication à cet AVC; Je souhaite témoigner aujourd'hui car j'ai eu une chance inouïe de m'en être sortie sans séquelles (hormis une grosse fatigue qui a disparue au bout de 2 ans et une légère faiblesse dans la main droite toujours actuelle) et souhaite que mon expérience puisse servir aux autres pour être attentifs aux symptômes de l'AVC et à supprimer la commercialisation de la pilule qui l'a provoquée.