Audrey, Victime d’une Embolie Pulmonaire bilatérale, 28 ans, Pilule

Bonjour,
Pour moi aussi, l’automne 2011 a marqué un tournant dans ma vie, à tout juste 28 ans.
Le 5 septembre, je reviens de vacances en Asie, par un vol de nuit de 11h pendant lequel je vais dormir une grande partie du temps.
Je reprends le ryhtme (soutenu) du travail, jusqu’au jeudi 6 octobre.
Je suis à mon cours de tennis, quand je me retrouve dans l’incapacité de courir après la balle. Mon coeur s’emballe, je n’arrive plus à respirer, j’ai des vertiges et des nausées, et un début de voile noir.
Une fois, deux fois, à la troisième fois je m’arrete, et je téléphone à mon ami pour qu’il vienne me chercher, ce dernier insiste alors pour apeller SOS médecin.
Une heure et demie plus tard, j’ai toujours un rythme cardiaque et une fréquence respiratoire très (trop) élevés.
« Je vous envoie à l’hôpital pour vérifier vos d-dimères, car vous dire que c’est du surmenage ne me va pas… Je veux être sûr que vous n’avez pas une embolie pulmonaire, ce qui serait étonnant tout de même car vous êtes jeune, sportive, et vous ne fumez pas… »

A 4h du matin, le verdict tombe : embolie pulmonaire bilatérale au début des arteres pulmonaires..

Seule piste à confirmer avec le bilan sanguin : la prise de pilulle
Après près de 2 mois, je reprends progressivement mes activités, avec beaucoup de fatigue et peu de souffle, mais je m’en sors plutôt bien au fond !
Alors un grand merci à tous ceux qui ont oeuvré à ma prise en charge et à mon rétablissement : mon ami, SOS médecin, l’hôpital Bichat, et tout mon entourage peronnel et professionnel..
Et bon courage à toutes celles et ceux qui rencontrent les mêmes épreuves.
La vie est fragile, on a bien peu de temps pour accomplir nos rêves !