Anne-Catherine, Victime d’une Phlébite et Embolie Pulmonaire, 31 ans, Diane 35

En 2003, âgée de 31 ans, j’ai fait une phlébite et une embolie pulmonaire. J’ai d’abord souffert d’une douleur intercostale, pour laquelle le médecin a diagnostiqué une pneumopathie. Sous traitement, la situation s’améliorait mais après un voyage de quelques heures en voiture, j’ai ressenti une forte douleur dans le mollet gauche. Heureusement que le 1er médecin m’avait dit de réagir si je sentais ce genre de douleur : j’ai donc rappelé le médecin qui m’a fait faire en urgence une angiographie et la phlébite apparaissant, j’ai é hospitalisée et subi toute une série d’examens. C’est là que l’embolie pulmonaire (à 30%) a é trouvée également. N’ayant pas d’antécédents familiaux, ne fumant pas, la seule cause que les médecins aient trouvé c’est la prise de la pilule Diane 35 depuis 13 ans. Des recherches plus poussées ont démontré aussi une prédisposition génétique avec une résistance à la protéine C activée et une mutation du facteur V de Leiden. Aucun médecin ne me l’a jamais clairement dit, mais quelques sous-entendus me font penser que la pneumopathie était peut-être déjà un début d’embolie. Heureusement pour moi, tout s’est bien terminé : je dois juste prendre des précautions particulières (grossesse, voyages en avion…) mais je n’ai pas eu de séquelles, ni de traitement à vie, donc je m’estime chanceuse.
Bon courage à toutes et tous.