Solène, 28 ans, Victime d’effets secondaires, Daily Gé et Microval

Bonjour,

Après moults lectures et encouragements de mon conjoint, je me décide à parler de mon expérience.

j'ai aujourd'hui 28 ans, en couple depuis bientôt 8 ans et j'ai pris la pilule de mes 14 ans jusqu'à mes 25 ans..

j'ai longuement été sous pilule Daily Gé , ou j'ai rapidement eu des problèmes :
– migraines costauds que ni le paracétamol ni la codéine ni la Migralgine ne parvenaient à calmer.
– prise de poids
– grosses difficultés à respirer à certains moments, c'était de courte durée mais ça se produisait plusieurs fois dans une journée
– rétention d'eau , cheveux gras, pilosité plus importante , fatigue constante, mal aux yeux (les globes faisaient très mal)
– photophobie, phonophobie
– nausées, vomissements , règles qui ne prévenaient plus quand elles arrivaient (même si j'étais réglée comme une horloge)
– libido au point  mort

Puis n'en pouvant plus, j'ai demandé à changer de pilule, mais avant de la démarrer, prise de sang complète, et rien à signaler.
je suis donc passée à Adépal et là encore :
– Migraines
– dépression
– prise de poids conséquente
– libido au point mort
– agressivité, changement de comportement
– perte de patience
– mal au dos comme si on me tassait dans le bas du dos
– fatigue
– crises de nerfs
– crises d'angoisse
– douleurs lors des rapports
– libido au point mort

et un soir, en sortant du cinéma, je suis tombée , victime d'une horrible douleur dans la tête (style cerveau qui explose, je n'arrivais pas à parler, je bégayais )… ça a duré une dizaine de minutes, mon conjoint m'a emmenée aux urgences , ou on m'a prescris des anti douleurs et ou une infirmière m'a dit "si vous prenez la pilule, pensez à l'arrêter, personne ne vous le dira, mais la contraception hormonale peut vous poser des pblms" ..

j'ai gardé ça dans un coin de ma tête et suis partie sur une autre pilule en accord avec mon médecin et en parallèle, on m'a prescris du Propranolol (traitement de fond migraines)..
j'ai donc eu la pilule Microval (à prendre en continu) et avec celle ci , ça n'a pas été mieux, je dirais même que ce fut pire , car en complément des symptômes classiques cités avec les 2 premières pilules, j'en suis venue à vouloir me suicider, tous les matins, je me levais et tous les matins, je pleurais sans savoir pourquoi, et je répétais à mon conjoint que je voulais en finir .
en un soir, chez un couple d'amis, j'ai pu discuter avec une jeune femme présente, qui elle avait été victime d'un AVC à cause de la pilule et en me racontant son récit, je me suis reconnue à travers elle . et j'ai pris conscience de la gravité du pblm, car aujourd'hui, cette même jeune femme n'est plus elle même, elle se sait différente.

je suis donc allée voir mon médecin, et j'ai déballé , j'ai parlé, avoué, dénoncé tout ce que j'avais supporté et enduré jusque là et avec son accord, j'ai terminé ma plaquette depuis septembre 2011.
il a fallu près d'un an et demi pour retrouver de vrais cycles, de vraies règles. j'ai perdu 11 kilos, et mes migraines se comptent sur les doigts d'une main chaque année.
j'ai également retrouvé une libido et mon couple, mais aussi ma personnalité , je me sens bien, vraiment bien.

aussi les filles, je vous souhaite de franchir le pas et de parler à vos médecins , gynécos, praticiens etc ..
je vous souhaite de trouver un équilibre et pour les victimes de graves problèmes , de vous rétablir !