Pauline, 16 ans, Victime d’une embolie pulmonaire, Leeloo Ge

Je m’appelle Pauline et lors de mon embolie j’avais tout juste 16 ans.En avril 2014 j’ai commencé a avoir des douleurs intercostales que mon medecin traitant a mis sur le compte du stress le bac approchant a grand pas. Au bout d’un mois ces douleurs étaient des plus en plus fréquentes et commencaient à s’ajouter à des crises ressemblant à des crises d’asthme , sensation d’étouffement, malaises .. mais le medecin ne voulait toujours pas penser à autre chose qu’ au stress c’est seulement un soir a 1 semaine du bac que j’ai du etre emmené aux urgences suite à une des ces crises respiratoires qui cette fois m’empechait de parler de bouger et presque totalement de respirer. Encore une fois on m’a simplement diagnostiqué une crise d’angoisse face au bac, c’est la prise de sang de controle qui a alerté l’urgentiste puis le scanner qui a confirmé son diagnostic: embolie pulmonaire. J’ai réussi après de nombreux examens en USIC à sortir juste pour passer le bac avec cependant une interdiction de rester assise plus de deux heures et donc avec des épreuves moitié plus courtes que les pour les autres. Pour le choix de la fac c’est également l’embolie qui a décidée pour moi puisque étant mineur et sous médicaments pouvant créer des hémorragies je devais etre suffisement proche de chez moi pour que mes parents puissent rapidement donner leur accord si un quelconque geste médical devait etre réalise. Je n’avais aucun facteur favorisant. Je suis actuellement sous Xarelto pour plusieurs mois et devrais porter des bas de contension a vie tout en ayant une surveillance accrue pour éviter tout les risques de récidive. L’embolie aurait pu etre mieux traitée ou plus rapidement et efficacement soignée si le médecin traitant avait réagit de lui meme