Nathalie, 22 ans, Victime de phlébite, Diane 35

J'ai pris connaissance hier des dangers liés à la prise de certaines pilules et des plaintes déposées par des femmes qui ont eu de graves soucis de santé liés à ces pilules. J'ai réalisé alors que moi-même, j'ai eu une phlébite à l'âge de 22 ans , en 1990, alors que je prenais, me semble-t-il de mémoire, Diane 35. La cause de cette phlébite n'avait alors pas été décelée et les médecins de l'Hôpital avait vaguement évoqué la pilule qui m'a été, par ailleurs, déconseillé par la suite. A l'époque, je suis restée plus de 6 jours avec une jambe enflée parce que le premier médecin que j'avais consulté n'avait rien décelé. J'ai été envoyée d'urgence à l'hôpital en en consultant un autre 6 jours plus tard voyant que cela empirait. . Je pense être passée tout près de l'embolie. C'est un très mauvais souvenir. Je suis estomaquée de voir le nombre de femmes touchées par ce problème.