Mélodie, 24 ans, Victime d’une thrombophlébite cérébrale, Leelo gé

Par quoi commencer quand je lis tout ces témoignages plus touchant les uns des autres … Je suis également victime d'une thrombophlébite cérébrale , tout a commencé un soir vers 4h du matin , un mal de tête insupportable me réveille  , je serre ma tête très fort avec mes mains et ferme les yeux car la douleur est intenable .. Je pleure car la douleur m'est insoutenable !! Je me souviens même m'être frappée la tête très fort avec mes mains tellement mes tempes me faisaient mal , je ne comprend pas ce qu il m'arrive , ma vue baisse et les maux de tête persiste  … Je passe la nuit chez moi malgré sa , je ne pense pas au pire … Le lendemain je demande conseil a mes parents qui me conseille d aller aux urgence pour passer un scanner cérébrale , j attend 9 hr aux urgences.. Viens mon tour , je rencontre un  médecin qui prend connaissance de mes symptômes , il pense a une méningite, puis me font tout de même passer un scanner afin d écarter la présence d'un caillot au cerveau .. Une heure après le diagnostic tombe, j ai une thrombophlébite cérébrale : "un caillot de sang me bouche une veine a l arrière de la tête et a commencer a s'étendre sur une bonne partie du cerveau .. " Je passe la nuit sur un brancard dans un couloir , avec l interdiction formel de me lever , je dois rester allongée 48h afin d éviter que le caillot ne se déplace ! Le lendemain je suis administrée au service neuro de l'hôpital , avec des prises de sang tous les jours plusieurs fois par jours , et un pousse seringue d'héparine (fluidifiant sanguin) nuits et jours durant 7 jours d hospitalisation . Sortie de l hôpital je suis sous préviscan ( fluidifiant sanguin ) afin que le caillot puisse se dissoudre avec le temps , je repasse un scanner prochainement afin d avoir le verdict final ou pas , de ma pathologie .. Aujourd'hui j'ai la chance d être en vie , et de pouvoir témoigner et surtout de pouvoir vous prévenir mesdames , mesdemoiselles des dangers de la pillule . La pillule est responsable de mon accident , alors secouer vos médecins quitte a passer pour "une folle " avant qu'il ne soit trop tard et que cela soit irréversible … On pense toujours que sa n arrive qu'aux autres et j étais moi même la première a le penser , et puis un jours c est son tour ! Les préventions contre la pillule ne sont pas des opérations commerciales basées sur la peur ce sont des faits réels . Soyez vigilants , par expérience en tant que victime , je témoigne de mon combat contre ce poison , la pillule.