Maud, 33 ans, 2 embolies pulmonaires et phlébites, Diane 35

Bonjour,

Je m'appelle Maud, j'ai 33 ans et j'ai bien cru ne jamais atteindre la trentaine.

En effet, en Juillet 2009, je me rend chez mon médecin qui me traite alors pour un bronchite, au bout de quelques jours je n'allais pas mieux et retourne le consulter, s'en suit un radio dans la même semaine (samedi). Les résultats sont mauvais et j'obtiens de mon médecin traitant un rendez vous en urgence chez le pneumologue le jeudi suivant.

Ce fameux jeudi mon ami m'accompagne je lui demande d'anticiper notre départ, j'ai une douleur atroce dans la poitrine ( naïve je me dis que l'on me prescrirai sans doute quelques anti douleurs) . "Madame, vous ne dormirait pas en ville ce soir", direction les urgences.

Une infection respiratoire sévère et non identifié. Après quelques jours à l'hôpital , je suis héliportée en pleine nuit au CHU le plus proche où je restais 1 mois en réanimation, puis une seconde embolie pulmonaire, phlébite des 4 membres. Je fais 40kg, sous morphine ( skenan  / actiskenan toutes les 2 heures).

Ne trouvant pas la raison de mon mal et de traitement adéquat aucun antibiotique ne fonctionne, il teste la cortisone en dernier espoir et je reviens à moi peu à peu. On me fait alors une biopsie poumon, Je suis sondée, intubée scopée, sous respirateur depuis le début. On m' a finalement diagnostiqué une sarcoïdose nécrosante à cause des granulomatoses, ainsi qu'une aspergillose (bien que les plaques des prélèvements envoyés à la "pitié salpétrière" aient été perdues). Les prélèvements et analyse de sang révéleront chez moi une modification du facteur V de leiden, fumeuse, sous Diane 35 , on m'a dit que j'avais eu un comportement à risque " tout le monde sait que Diane 35 est la pire pilule pour les fumeuses", ma question alors: Pourquoi mon médecin et mon gynécologue se relaient joyeusement à me la prescrire?

Un dépistage systématique devrait être fait dans le cadre de la prescription de la pilule, certes honéreux cela permettrait de sauver nombre de vie. L'EMA devrait statuer mi Mai sur le retrait de Diane 35, pour moi c'est une bonne nouvelle, car si elle n'était pas à l'origine de mon infection, je me demande si ses effets ont contribués ou non à mes 2 embolies et à mes 4 phlébites, mais les médecins ne pouvaient presque plus me perfusés et écartaient même l'idée de me mettre un cathé centrale, Sans l'acharnement de cette équipe d'urgentiste je ne serais pas là pour en témoigner aujourd'hui. Merci à eux. A la sortie de l'hôpital on me prescrit une autre pilule cette fois progestative : "Lutéran" , mon médecin valide la prescription du CHU et du professeur qui m'a suivi, jusqu'à ce que je me renseigne d'avantage sur les effets secondaires et devinez quoi :

"Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

accident thromboembolique (phlébite, embolie pulmonaire…) en évolution ; Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent d'infarctus du myocarde ou d'accident thromboembolique, d'hypertension artérielle grave ou de diabète." De qui se moque t on? 

J'ai donc unilatéralement décider d'arrêter tout contraceptif oral, je vous encourage à en faire de même pour vous, pour vos soeurs, vos filles….

Merci