Martine et Daniel pour leur fille Karine, décédée à 21 ans, Diane 35

Notre fille, Karine est décédée le 13 Juin 2003 à l’aube de ses 21 ans.
Son médecin traitant lui avait prescrit du Diane 35 comme contraceptif et également pour combattre son acné.

Mars 2003, elle fait un premier malaise, qualifié de vagal par les médecins des urgences du CHU du XXX qui l’on examinée.
Électrocardiogramme sans problèmes. Malaise probablement dû aux stress des examens (master).
Début Juin 2003, nouveau signes très sérieux d’essoufflement. Monter quelques marches devenait une épreuve.
Plusieurs visites chez le médecin qui n’ a rien décelé  excepté une baisse de tension artérielle.
Le 13 Juin 2003 en début d’après-midi très gros malaise avec perte de connaissance. Appel au Samu qui dépêche une ambulance ou elle fait un arrêt cardiaque en arrivant au CHU du XXX.
Malgré tous les soins intensifs prodigués, elle décèdera tard dans la soirée du 13 Juin 2003.

Son décès n’a jamais été expliqué, la probabilité d’une embolie pulmonaire étant suspectée mais jamais prouvée.
Les médecins se contentant de nous affirmer que ce type de décès arrivait parfois et que notre fille avait été victime de son âge.

Mais depuis quelques jours, les médias se font écho de plusieurs problèmes graves rencontrés par des patientes suite à la prise du Diame35.
Ces informations ont éclairé d’un jour nouveau le mystère du décès de notre fille.
Nous sommes maintenant persuadé que son décès est directement lié à la prise du Diane35.

Aucune action judiciaire ou autre nous rendra notre fille et nous continuerons à vivre comme des handicapés de la vie, tout cela par  ignorance,  négligence ou incompétence de certains.
Nous espérons fortement que ce message sera entendu et que ce poison qu’est le Diane35 sera retiré du marché très rapidement pour éviter à d’autres parents de vivre ce que nous avons vécus et vivons toujours.

Martine & Daniel  ses parents