Louise , 20 ans, Victime d’une embolie pulmonaire, Minidril

Voici mon histoire, à 20 ans, cela fait 5 ans que je prends la pilule contraceptive, ayant commencé avec leelo, puis Daily G, ça fait maintenant 3 ans que je suis passée à MInidril.
Un jour, j’ai eu mal au mollet gauche, cela ressemblait à une tendinite, puis au bout de 24h, je ne pouvais carrément plus poser le pied gauche par terre, je boitais.
J’ai attendu quelques jours, me mettant au repos et posant plusieurs fois par jour de la glace sur mon mollet, pensant que ça réduirait l’inflammation qui finirait par partir d’elle même.
Après 5 jours, je n’arrive toujours pas à poser le pied par terre, mais j’ai moins mal au mollet. Seulement, la réduction de la douleur a bizarrement engendré un autre mal; j’ai du mal à respirer. Je fais trois pas de ma chambre à ma cuisine et je suis essoufflée, je doit m’asseoir pour récupérer mon souffle.
J’avais prit rdv avec mon médecin traitant; en voulant m’y rendre je sens ma tête tourner, j’ai un sifflement dans les oreilles et je ne vois plus rien; je m’écroule. Je me réveille moins d’une minute plus tard, je suis allongée dans la rue et mes urines ont lâchées. Prise de panique je me depeche de rentrer chez moi ou j’appelle le 15, suspectant une embolie pulmonaire. J’ai été prise en charge immédiatement; aux urgences on me confirme l’embolie pulmonaire. Je précise que je fume depuis environ 4 ans. Je reste 10j à l’hopital ou on me prescrit xarelto. J’attends toujours les résultats génétiques qui permettront de dire si j’avais un terrain favorable ou si c’est lié à la pillule.
J’ecris cela car j’ai conscience qu’a moins de 24h d’intervalle j’aurai pu y passer. Écoutez votre corps, n’ayez pas peur d’etre prise en charge. L’embolie pulmonaire est une conséquence grave qui peut mener au décès. Courage à toutes celles à qui il est arrivé la même chose, parlez en autour de vous car nous ne sommes véritablement pas informées sur les effets secondaires de nos contraceptifs.