Laurence, 25 ans, Victime de 2 phlébites, Diane 35

Bonjour

J'ai pris DIANE 35 de 1990 (première pilule à 16 ans) à 1999. Ma gynécologue me prescrivait Diane 35 et Androcur. Je retiens de ce qui m’avait été dit à l’époque que cette contraception avait un double bénéfice  puisqu’elle protégeait d’une grossesse et qu’elle avait l’énorme avantage d’agir contre l’acné (ce qui ne s’est même pas avéré vrai dans mon cas).

J'ai fait une première phlébite en novembre 1999 et une seconde en 2000.

On m'a traitée pour ces thromboses et envoyé consulter le Dr XXX à XXX. J'y ai fait des bilans des facteurs de la coagulation qui ont ressortis normaux.  Il en a été déduit que la cause était une association tabac-pilule. J'ai donc arrêté comme cela m'avait été conseillé le tabac et la pilule. Pour moi l’affaire était close et c'était de ma faute puisque je fumais.

Depuis une dizaine années l'état de ma circulation sanguine s'est dégradé et me fait souffrir. Les phlébologues que j'ai consulté ont tous constaté une incontinence de tout mon système veineux (essentiellement jambes, abdomen, pubis).

En septembre 2009, âgée de 34 ans, en raison de douleurs de jambes et de douleurs vaginales, causées par des varices vulvaires extrêmement gênantes et douloureuses j'ai dû  subir une embolisation du tronc « honteux » (veines utero ovariennes). On a bouché ces veines pour qu'elles cessent de causer les varices en amont sur mes jambes.

En janvier 2010, j'ai eu un éveinage des 2 saphènes, stripping GSDG complet. Ce même jour il a également fait un éveinage chirurgical de la région pelvienne pour soulager les pesanteurs vulvaires ressenties lors de toute station debout.

En 2012, j'ai fait une récidive variqueuse gênante à tel point que la phlébologue que je consultais à Gif sur Yvette ne pouvait pas croire que j'avais eu un stripping. Elle a constaté une incontinence de la grande saphène, d'une perforante et de la communicante.

Le phlébologue m'a donc fait des séances de sclérothérapie sous échographie pour emboliser les veines récidivantes.

Aujourd'hui j'ai 38 ans, je porte des bas de contention et je prends un traitement quotidien veinotonique depuis 10 ans, mes jambes me font souffrir, je ressens des pesanteurs pelviennes pénibles. La station debout est parfois totalement  insupportable.

Je suis infirmière et ce problème de pesanteur pelvienne et dans les jambes est pour le moment potentiellement invalidant dans mon travail ou la station debout et le piétinement sont quotidiens. Je crains le pire pour la suite de ma vie professionnelle. Je ne peux plus porter mes anciennes bottes tant mes jambes sont gonflées, je ne peux que constater l’aggravation années après années.

Je n'ai aucun antécédent familial médical de problèmes veineux.

J’aimerai comprendre si ce qui m’arrive et je ne peux pas m’empêcher de croire que tout cela est dû à cette prise de traitement de DIANE 35.

Pouvez vous m'aider d'une façon ou d'une autre?

Bien cordialement.