Laetitia, 39 ans, Victime d’embolie pulmonaire, Diane 35

C’est en consultant les informations au journal télévisé de 20 heures que j’ai appris la dangerosité de la pilule « dite de la 3ème génération » et sur les dégâts que celle-ci à causé sur les femmes l’ayant consommé.

Je m’appelle Laetitia, j’ai 39 ans et je suis maman de deux enfants âgés respectivement de 12 et 10 ans.

Dans la nuit du 15/02/2009, je me suis réveillé en sursaut avec de très fortes douleurs dans le bas du dos, comme si l’on m’avait poignardé. Je me suis sentie de suite très fatigué voir épuisé et très essoufflé.

J’ai bien essayé de me reprendre tant bien que mal, mais la douleur restait présente.

Le 16/02/2016, ayant RDV chez mon phlébologue suite à une intervention chirurgicale « retrait d’une varice vasectomie saphène extérieur droite » je l’avise de mon problème survenue la nuit précédente.

Son verdict est le suivant : lombalgie aigue avec un arrêt de travail de 10 jours.

Deux jours plus tard, je me retrouve aux urgences pour une embolie pulmonaire avec épanchement pleural droit. Résultat, trois semaines alitées, sous oxygène à l’hôpital.

Lors de mon séjour à l’hôpital, les médecins me prescrivent « le médicament Previscan »  pour une durée de six mois avec arrêt immédiat de la pilule « Diane 35 »

A la suite d’examen, de tests et d’analyse médicales, j’apprends le 12/01/2010 que je suis atteinte du « Facteur V de Lieden  à l’état hétérozygote»

Depuis et à ce jour, je dois me présenter régulièrement chez mon médecin, 1 fois par an chez mon phlébologue et tous les 2 ans chez mon cardiologue.
J’ai conservé l’ensemble de mon dossier médical « arrêts de travail, comptes rendus, les analyses et les radiologies » qui, je ne doute pas seront à vos yeux d’expert les preuves de ma maladie.

A ce jour, je me pose encore les questions suivantes. Pourquoi ?

1.      N’ai-je pas été avertie, prévenue des risques encouru par la prise de la pilule Diane 35.

2.      Les médecins n’ont-ils pas fait le rapprochement entre mon embolie pulmonaire et la pilule.

3.      Ce n’est qu’au bout d’un an que l’ont découvre que j’ai le syndrome du « Facteur V Lieden »

4.      Qui sont les responsables de la détérioration de mon état de santé,
•       Le laboratoire qui à crée la pilule « Diane 35 »
•       L’intervention chirurgicale

A ce jour, cette maladie m’empêche d’évoluer professionnellement à force d’arrêts de travail sans cesse renouvelés.

Je pense vous avoir tout expliqué sur l’état de ma santé.