Laetitia, 22 ans, Victime d’embolie pulmonaire, Minesse

Bonjour, je vous apporte moi aussi mon témoignage.
J'ai pris la pilule Minesse de 2003 à 2007, année où j'ai eu mon embolie pulmonaire associée à une anémie (j'avais 22 ans).
J'avais déjà depuis quelques temps une douleur aux poumons et des difficultés à respirer,et 6 mois avant j'avais été voir un médecin qui n'avait rien vu sur les radios et donc ne s'était pas inquiété.Il m'avait juste donné des antibiotiques au cas où il y aurait quelque chose. Ces symptômes ayant disparu peu après,je n'avais pas poursuivis les recherches.Mais ces même symptômes sont revenus petit à petit et un soir dans le métro,je me suis retrouvée à ne plus pouvoir respiré,et mon mari qui heureusement était avec moi a immédiatement appelé les pompiers,qui m'ont emmené aux urgences.
J'ai été suivis en service hématologique à cause de l'anémie qui aurait été un des facteurs de l'embolie.Le Dr m'a également parlé de la pilule,et m'a immédiatement dit de l'arrêter car elle pouvait être l'une des causes. Il y a peu j'ai demandé mon dossier médical, et il y est bien écrit que la pilule était l'un des facteurs, ce n'était plus une supposition.
Mon séjour à l'hôpital a duré un mois,après un nombre incalculable d'examens : fibroscopie, prises de sang 3 à 4 fois par jours, radio, ponction, etc…  pas le droit de bouger du lit pendant les 2 premières semaines car chaque déplacement pouvait être fatale…
Si je n'avais pas été prise en charge rapidement,j'aurais pu mourir ou finir alitée à vie car le caillot s'était logé dans le poumon,et aurait pu arriver au cerveau.

Depuis,j'ai de temps en temps encore des douleurs au poumon,mais sans gravité. Je ne prend plus aucune pilule,et même mon mari refuse que j'en reprenne de peur que cet épisode se reproduise.