Julie, 24 ans, Victime d’embolie pulmonaire, Pilule

Je vous écris car j'ai également été victime d'une embolie pulmonaire en décembre 2009 à l'âge de 24 ans
N'ayant aucune séquelle, je me sens plutôt privilégiée mais je souhaite vous apporter mon témoignage afin, peut-être d'éclairer (même les médecins!) sur les dangers de ces pilules.

J'ai pris pendant presque 10 ans une pilule qui combinait oromone et androcur. J'ai souhaité changer pour des raisons esthétique (pilosité, acnée…) et la remplaçante de ma gynécologue m'a prescrit une nouvelle pilule que j'ai commencé à prendre en septembre 2009. J'ai été de plus en plus essoufflée (mais je l'étais déjà en juin …), devant reprendre mon souffle même après avoir monté deux petits étages. Le 11 décembre, suite à un trajet de 5 heures de voiture, j'ai ressenti une vive douleur à la fesse qui n'a pas cessé et que j'ai pris pour un claquage… Le 15, suite à une course pour attraper un train la douleur à la fesse a disparu et une douleur à la poitrine est apparu.
 
Dans la nuit du 17 ou 18 n'y tenant plus, je me suis rendue aux urgences, diagnostic : embolie. A l'hôpital XXX à Paris, j'ai eu le droit à un questionnaire : buvez-vous fumez-vous, prenez vous la pilule … Ils auraient peut-être dû préciser, la génération de la pilule.
 
Les tests génétiques n'ont rien révélé …