Ingrid, 32 ans, Victime d’une embolie pulmonaire, Optinesse 20

J’ai 32 ans et j’ai fait une embolie pulmonaire en novembre 2017.  Après mon troisième enfant,  je décide de mettre un implant,  mais ayant des règles à n’importe quel moment je décide de rependre la pilule.  Ma sage femme (gyne  est partie à la retraite pendant ma troisième grossesse) me prescrit optinesse 20 (Je ne sais pas que c’est une pilule 3 eme génération)
7 mois après petite pointe au niveau du coeur pendant le travail. Je ne m’inquiète pas. Le lendemain grosses pointe selon les mouvements que je fais. Je me pose des questions mais ne m’inquiète pas plus. En rentrant à 12h avec mes enfants la douleur s’ intensifie.  Ayant fait une pneumopathie en juin avec presque les mêmes douleurs je vais entre deux rendez vous voir la remplaçante de mon médecin pensant que je fais une rechute ou pire une crise cardiaque… elle m osculte mais ne comprend pas. Elle sait juste que ce n’est pas une pneumopathie. Je lui demande si je ne fais pas une crise cardiaque et là elle me répond : si la douleur augmente, allez aux urgences. Je lui dis dans le doute j y vais maintenant. Elle me rédige donc un courrier.
Je rentre chercher une solution pour mes filles et après avoir monté 3 étages je n’arrive plus à reprendre mon souffle. J’appelle mon mari, la belle mère garde mes filles et on va à l’hôpital. Je pense à une embolie…
Après 2h d’attente on me récoit enfin. Aucun examen ne montre une embolie selon eux. 4h apres, apres une petite crise de nerfs pour cette attente sans résultats, on me dit que l’on va me faite un scan car mes ddimeres étaient un peu élevé en arrivant,  mais elle ne croit pas à l’embolie. Et la confirmation embolie sans gravité…!
Depuis  presque 6 mois de xarelto.  Aucune cause trouvé pour le moment… A part la pilule.