Ghislaine pour sa fille, Victime de phlébite, Diane 35

Ma fille a pris la pilule Diane 35,  prescrite par une gynécologue, pour problème d'acné. fin 1999 début 2000. En quelques mois, elle a eu des problèmes d'essoufflement, et surtout une douleur dans une jambe qui enfla en quelques jours. Ce qui l'a sauvé, c'est qu'elle effectuait, durant cette période, un stage en clinique pour devenir aide-soignante, et un matin son responsable de stage en a parlé à un médecin "angiologue-maladie vasculaire" qui rendait visite à ses malades à cette clinique, aussitôt ce médecin l'a fait hospitaliser, ce qui lui a sauvé la vie.
Depuis, elle est "à vie" sous "préviscan". Elle s'est mariée, a fait une fausse couche, et après 7 ans de mariage (et beaucoup de soucis au cours de sa grossesse), ils ont eu un charmant bébé. Voilà, je témoigne en tant que maman qui remerciera jamais assez les personnes qui ont sauvé ma fille.