Gérard pour sa fille, 19 ans, Victime de phlébite et embolie pulmonaire, Varnoline

Bonjour,

Notre fille de 19 ans est hospitalisée en Hôpital psychiatrique. Elle était sous Leeloo au moment de son hospitalisation(juillet 2013) mais pour intérêt du service(!) = prise en continu et sans nous en parler elle s'est retrouvée en septembre 2013 sous Varnoline en continu. Internée, elle est alitée plus de 15 heures par jour (sédentarité importante). Elle a fait une phlébite début janvier 2014 et un embolie pulmonaire bilatérale. La voici donc sous anticoagulant (xarélto = pas d'antidote en cas d'hémorragie !) et sans protection contraceptive. Faut-il dénoncer cela? Pourquoi un service hospitalier délivre-t-il encore ces pilules, qui ,plus est chez des patients très sédentaires…