Florence pour sa fille Z.. Victime d’un AVC, Jasminelle

En 2007 ma fille travaillait et ne prenait aucun médicament.
Brusquement, elle a eu un Accident Vasculaire Cérébrale huit  jours après avoir commencé à prendre Jasminelle, une pilule de 4ème génération, réputée pour être « meilleure», mais pas moins dangereuse. La gynécologue la lui prescrit sans l’informer des risques alors qu’elle fume.
L’accident eut lieu brutalement à 4 h du matin, elle ne pouvait plus parler, et sa main était paralysée. Hospitalisée en urgence dans un CHU spécialisé à Paris, on lui découvre une malformation cardiaque comme environ un Français sur 10 et on lui défend de reprendre une contraception orale.
Aujourd’hui, ma fille garde des troubles de l’élocution, épilepsie, dépression, douleurs dans la main droite, fatigue extrême. Elle ne travaille plus, reconnue handicapée à 80%.
Ce qui est arrivé à ma fille aurait pu être évité si le médecin n’avait pas testé l’effet de la pilule sur elle: « on essaie et on voit si vous la tolérez ». On a vu !