Fanny, 26 ans, Victime d’un AVC, Jasminelle

Bonjour,
Cela fait plusieurs fois que je viens lire les témoignages et je me decide enfin à rajouter le mien… Victime d’un AVC ischémique à 26 ans le 20 octobre 2013…. Toujours très active et même sportive, non fumeuse, unem’en non hygiène de vie si ce n’est un rythme dense toujours à courir partout…Ce matin là j’ai tout à coup eu la vision qui s’est doublée je ne pouvais garder les yeux ouverts, j’ai eu la bouche paralysée et tordue quand j’essayais de parler et je me suis soudain mis à raconter n’importe quoi ce qui a alerté de suite mon copain il a appelé le 15 en disant que j’étais en train de faire un Avc…mais vu mon âge ils ne l’ont pas pris au sérieux et résultat l’ambulance est arrivée presqu’1h30 après… heureusement que je ss restée très calme allongée les yeux fermés au fur et à mesure les symptômes se sont calmés et le mal de tête s’installait. Une fois au CHU d’Agen, électrocardiogramme, scanner, irm et hop direct en chambre en soins intensif sans explication! J’étais ko, affamée. On m’a annoncé un AVC ischémique et lendemain echotransoesophagienne pour voir si ça venait du coeur ce qui a été heureusement écarté. Ils ne m’ont trouvé qu’un peu de cholestérol (héréditaire) et la pilule…m
Minidril, et surtout Yaz puis jasminelle continue la dernière. Kardegic et tahor en traitement, et pilule interdite à vie…..Aucune séquelle physique, le moral plus compliqué. Arrêt du sport mais reprise dès 6 mois après et toujours, autant pour le corps que pour la tête! L’impression que les médecins ne veulent pas se mouiller trop avec ces histoires de pilules… Suivi moyen du corps médical et le 15 a du travail pour les jeunes qui appellent avec de tels symptômes nous ne sommes pas toujours pris au sérieux! Heureusement je m’en sors bien mais ça aurait pu être autrement…