Estelle, 21 ans, Victime de thrombophlébite cérébrale, Trinordiol

Novembre 2008, j'ai 21 ans, je suis étudiante en troisième année d'école infirmière.un soir ou je suis plongée dans mes révisions je ressens des maux de tête ,je pense que c'est la fatigue, j'ai alors mal a la tête toute la nuit et le lendemain matin, je décide daller voire mon médecin traitant de l'époque qui me dit que ce sont des migraines.mais cela persiste le lendemain, je n'ai plus dappetit et ressens des lourdeurs au niveau de ma tête et me met a vomir,je décide daller aux urgences ils me font un scanner sans injection,diagnostic migraine,mais cela persiste, je ne mange presque plus je vomis ma tête est lourde mes yeux voient floues et trois jours après dans la nuit ma tête me fait souffrir elle va explose je dis a mon copain je suis entrain de mourir, appel Samu pour eux c'est une méningite ,je suis transportée a l'hôpital, scanner avec injection et la jappprend que je fais une trombophlebite cérébrale ,je suis transportée au chu de XXX.le neurologue m'apprend deux jours après que ma pillule trinordiole que je prend depuis que j'ai 14ans a faillit me tuer j'ai fais quatre jours après une diplopie et un œdème papillaire que j'ai garde a ce jour, mes yeux se sont remis six mois après j'ai stoppe mes études huit mois.J'ai éte 1mois hospitalise et a l'époque on me dit que c'est un cas rare,fatiguée épuisée jai eu du mal a m'en remettre et aujourd'hui quand je vois ce qui se passe je suis révoltée contre ce laboratoire, et je suis prête a me joindre a toutes ses victimes a qui ces pilules ont faillies leur ôter la vie,parlez toutes c'est injuste que réparation soit faite.