Elise, 24 ans, Victime d’un accident ischémique transitoire, Minesse

Comme bien d'autres femmes, j'ai été victime d'un AIT (accident ischémique transitoire = AVC transitoire).
Il y a quelques mois, un midi alors que j'étais en vacances à Paris, après 6 ans de pilules diverses, j'ai soudainement perdu la vue de l'oeil droit, cela a duré quelques minutes puis ma vision est revenue. Après avoir été examinée aux urgences ophtalmologiques d'un hôpital parisien puis bordelais, j'ai pu rentrer chez moi après une nuit d'hospitalisation en soins intensifs, avec scanner et IRM qui ne montraient pas de trace de l'accident (forcément puisqu'il est transitoire). Mais ce qui me désole le plus, c'est que les médecins ne m'ont à aucun moment mise en garde sur ma contraception, alors que j'ai moi même posé des questions là dessus lorsque j'étais en soins intensifs à cause de cet AIT. C'est cela que je trouve le plus dérangeant et révoltant : les médecins ne sont pas encore assez conscients (ou trop influencés…) et ne s'informent pas assez sur les risques des pilules.
Je suis donc sortie de là en demandant si je pouvais continuer à prendre ma pilule. Malgré cet AIT et des antécédents familiaux, on m'a dit que la pilule ne pouvait pas en être la cause.
Aujourd'hui j'ai arrêté la pilule, après avoir vu ma gynéco qui m'a dit qu'il y avait un lien évident (je le savais au fond de moi) alors que mon généraliste et le neurologue qui m'a suivie avaient toujours nié cela.
En espérant que les choses changent, que les femmes soient mieux informées afin d'être plus à même d'être pleinement actrices de leur santé et de leur vie.