Dominique, 53 ans, Victime d’une maladie des yeux, Androcur

J ai 53 ans, une quinqua en forme, pas de cigarettes, du sport tous les jours et androcur pendant 25 ans prescrit par ma gynecologue pour une peau pas nette, je lui ai fait confiance. En juillet 2013 on me diagnostique une maladie rare des yeux ,invalidante, puis des maux de tête apparaissent,  des insensibilites de la peau, des nausées, tous les examens de sang possibles qui reviennent normaux, seul un scanner revient avec une inflammation du cerveau, les medecins sont perplexes et sont abasourdis quand je leur parle d androcur pris aussi longtemps, selon eux, un poison. Je me bats mais je souffre beaucoup et je suis en colère. Je vois que depuis le retrait de diane 35, les gynecologues prescrivent androcur associé à une pilule pour des acnés légères. Combien de vies gâchées , cela n en vaut pas la peine.