Delphine, 42 ans, Victime de thrombose veineuse profonde, Mercillon

Bonjour,
Je m'appelle Delphine, j'ai 42 ans et le 20 novembre 2010 j'ai été victime d'une thrombose veineuse à la jambe droite, forte douleur au mollet sans que ma jambe soit enflée et pas de fièvre. J'ai été hospitalisée une semaine avec interdiction de me lever pendant 48 heures, un caillot du genou à l'aisne et flottant s'était formé. Autant dire que s'il était remonté je ne serais pas en tain d'écrire ce message aujourd'hui.
Après des investigations, il s'est avéré que la pilule Mercillon, que j'ai pris pendant 20 ans, en était la cause ainsi qu'une obésité qui est réglée à ce jour. Pour faire des économies j'ai pris deux mois avant cette phlébite le générique de la Mercillon et j'ai vu vraiment des gros changements lors de mes règles, d'énormes caillots, je n'avais jamais vu ça et je m'étais dit que j'arrêterai ce générique à la fin de la plaquette mais je n'ai pas eu le temps de le faire.
Sans parler des examens que j'ai subies à la clinique, du stress pour ma famille et moi, de la fatigue, 6 mois d'anticoagulant avec tout ce que cela implique, je ne comprends pas que les femmes ne soient pas plus informées des risques. A mon retour chez moi j'ai regardé de plus près la notice de la mercillon et de son générique, su celle du générique il est écrit en premier et en grosses lettres risque de thrombose veineuse…
Je suis maintenant sous cerazette sans savoir vraiment si je cours un risque avec cette pilule. Je suis suivie de près par un angiologue et miraculeusement je n'ai pas de séquelles qui auraient pu être invalidantes à moyen voire long terme. J'estime avoir eu de la chance et je suis émue de lire tous ces témoignages…. Merci aux parents de Théodora pour ce site et courage à eux.