Déborah, 28 ans, Victime d’un accident ischémique transitoire, Yaz

Bonjour à toutes,
Je souhaite témoigner aujourd'hui car j'ai été victime d'une AIT ( mini AVC) dû à la pilule YAZ qui est actuellement interdite et poursuivie en justice au Canada. Je suis une jeune femme de 28 ans non fumeuse et qui ne bois pas, c'est pourquoi on m'avait prescrit cette pilule.  Apparemment elle était formidable car anti rétention d'eau et anti acné mais ce 27 février 2014 après avoir commencé Yaz depuis un mois une chose très étrange s'est passé. J'étais sur mon lieu de travail quand tout d'un coup mon bras gauche s'est engourdi avec des fourmillements ensuite le côté droit de mon visage s'est paralysé et au moment de parler je n'arrivais plus à m'exprimé et à articulé suivi d'un trouble de la vision et cela s'est passé pendant 1/4 d'heure. Après avoir vu un médecin pendant ma pause , j'ai du partir aux urgences très rapidement ou l'on m'a annoncé que j'avais fait un AVC transitoire. J'ai été hospitalisé pendant une semaine en neurologie ou j'ai dû passé de multiples examens qui ce sont révélés bons car pas aucune trace de caillot dans le cerveau . ( mes veines sont en bonne état)
Suite à cela les medecins sont partagés, certains pensent que c'est la pilule et d'ailleurs je ne peu plus prendre de contraception avec hormones et d'autres protègent les labos et mettent ça sur le compte du stress . Aujourd'hui j'ai témoigné pour faire passé un message., Il faut que la France réalise qu'il y a un réel danger avec ces pilules , nous sommes des cobayes mais pour combien de temps , nous sommes trop jeunes pour vivre ce genre de chose et il faut réagir ! J'espère que mon témoignage aidera certaines d'entre vous à arrêter ce poison. Prenez soin de vous.