Deborah, 19 ans, Victime de thrombose veineuse profonde, Diane 35

A l’âge de 19 ans je fus victime d’une thrombose complète des deux veines jumelles internes avec risque d’embolie pulmonaire le 30 décembre 2005. je travaillais pendant les vacances en centre de loisir et j'avais une douleur très forte au mollet etant en bonne santé on pensait que j'avais du me froicer un muscle. mais j'avais de plus en plus mal et arrivais pas trop à marcher. mon medecin traitant me mit sous doliprane et me dit de passer un echo doppler, sauf que le 30 decembre tout est fermé. en rentrant de la consultation mon pere se cassa la rotule et je l'accompagne à l'hopital pour etre vu aussi. apres une prise de sang le medecin me garda en urgence car il suspectait une phlebite et  je pouvais faire une embolie dans la nuit.A ce moment la je prenais la pilule diane 35 depuis deux mois à peine.
Je fus hospitalisé pendant plusieurs jours en pleine année scolaire de mon bac, et du porter des bas de contention tout les jours. Le traitement vu long et difficile et cela perturba mes études ainsi que mon avenir. J’ai pu reprendre mes cours deux mois après avec un fauteuil roulant que j’ai du garder prés de 3 mois. Sachant que je ne fumais pas et que je n’ai pas d’entecedant familiale les médecins qui me suivaient ne comprenaient pas pourquoi je fus des caillots à mon âge.
 Aujourd’hui, j’ai 26 ans et je n’ai le droit de ne prendre aucune pilule.
 Je dois garder mes bas de contention jusqu’à la fin de ma vie. J’ai aussi une déficience en œstrogène qui me provoque un déséquilibre hormonal avec mon autre hormone et ne suis pas à l'abri lors d'une grossesse de refaire une phlebite.
Cette incident à eu des répercutions sur ma vie et sur toute ma famille, tant moralement que physiquement. et je sais que ce jour la mon pere sans le vouloir m'a sauvé la vie car le medecin m'a dit que sinon je passais pas la nuit.