Chrystèle, 42 ans, Victime d’embolie pulmonaire, Trinordiol

J'ai aujourd'hui 42 ans, en mars 2007, après qlqs jours de douleurs au niveau des côtes, j'ai d'abord pensé qu'il s'agissait de courbatures ou que je m'étais démise une vertèbre (pas plus inquiète que ça), jusqu'à ce qu'un dimanche matin en toussant je crache du sang, bq de mal à respirer. Je réveille mon mari, il m'amène directement au médecin de garde, qui pense à une embolie pulmonaire, je n'y croyais pas, rassurant mon mari.
Direction les urgences.
Après toutes une batterie d'examen, le verdict tombe, embolie pulmonaire, les 2 poumons sont touchés, je suis prises en charge.
Les médecins cependant ne s'expliquent pas comment ? Je ne fume pas, je ne bois pas, n'ai pas d’excès de poids (au contraire), je vis plutôt sainement…
Puis, ils pensent à la pilule, TRINORDIOL, prise pendant 15 ans. Ce serait pour eux la seule raison probable à cette embolie. Plusieurs jours d'hospitalisations.
Après un traitement durant 6 mois durant laquelle j'ai dû me piquer chaque jour et faire des aller/retour tous les jours au début puis tous les 2 voire 3 jours chez mon médecin afin de vérifier ma coagulation.
Heureusement pour moi aucune séquelle à ce jour.
J'ai une fille de 16 ans, et se pose la question du moyen de contraception, je suis évidemment très très sceptique quant à lui donner la pilule, mais nous allons poser les choses à plats avec le médecin et voir toutes les possibilités ensembles.