Caroline, 27 ans, Victime de phlébite et embolie pulmonaire, Jasmine (générique)

Bonjour,

J'ai 27 ans et j'étais sous générique de Jasmine (Ethintlestradiol/Drospirénone de Biogaran) jusqu'au 16 octobre 2012. Jour de mon hospitalisation pour un blocage artériel à la main (absence de pouls à l'index et au pouce). On a découvert que la douleur à la cuisse que j'avais depuis 4jours était en fait une phlébite d'une veine superficielle et que je faisais une embolie pulmoraire distale. C'est quand j'ai vu mes doigts devenir bleus et froids que j'ai consulté mon médecin, qui m'a adressé à un angiologue en urgence, de là je suis allée en service vasculaire le soir même. J'ai failli perdre l'index…

Je ne fume pas, bois très très modérément, n'ai pas pris l'avion les jours précédents et je suis sportive (je devais faire une course de 60 kms le 20 octobre). La seule chose risquée que je faisais était de prendre cette pilule, que l'on m'a fait arrêté dés mon admission!

J'ai fait un séjour de 10j à la clinique puis je suis sortie. Ca s'est, à nouveau, aggravé et j'ai été réhospitalisée une semaine. J'ai ensuite fait 10j d'hôpital de jour pour avoir le moins de séquelles possibles au doigt. J'ai pu avoir des perfusions d'ilomédine (vasodilatateur puissant), 6H/j.

On m'a découvert un anticoagulant circulant lupique et je saurai prochainement si je dois être sous AVK, à vie…

J'ai repris le travail le 7 mars, après presque 5 mois d'arrêt. Je suis kinésithérapeute et ai failli perdre mon outil de travail. J'ai eu beaucoup, beaucoup de chances; j'en suis consciente (J'avais aussi une communication au coeur qui aurait pu me provoquer un AVC, au lieu du blocage au doigt)

Mon médecin me conseille de me renseigner pour porter plainte avec une association mais je ne sais pas où…

Je souhaite beaucoup de courage à toutes celle qui ont eu sensiblement le même genre de problèmes, ainsi qu'à leur famille. Mon ami m'a beaucoup soutenu, ainsi que ma famille. Il le fallait car ce fût très très dur…