Carole, 22 ans, Victime d’un AVC, Daily Gé

J’ai pris pendant 3 ans Optidril puis pendant 2 ans Daily Gé, avec une année de coupure entre les deux. J’ai pourtant toujours été très mitigée à l’idée de prendre la pilule (changements d’humeur, maux de têtes…) mais le dialogue à propos d’un changement de contraception plus naturel ne passait pas avec la sage femme du planning familial qui, lors de ma demande d’informations à propos d’un stérilet au cuivre m’avait parlé pendant tout le rendez-vous de l’implant (???) et s’était contenté après tout son monologue de m’écrire une ordonnance me prescrivant de nouveau une pilule contraceptive.
Début mars 2018, j’ai fait un AVC. Prise de très forts maux de tête, vomissements et hypersensibilité du bras gauche, je n’ai pas consulté en me disant que c’était surement une migraine (dont mes symptômes concordaient avec les descriptions de fortes migraines réalisées sur internet).
Mais malgré tout, une migraine qui dure une semaine, c’est quand même un peu suspect pour moi qui n’avait jamais eu de maux de têtes intenses auparavant et qui ne pouvait plus rien faire tellement ceux-ci étaient forts. Je me suis donc rendue chez un médecin généraliste, qui m’a diagnostiqué une « forte migraine », et m’a prescrit de nombreux médicaments destinés à me soulager.
Rien n’y faisait, et j’ai encore laissé couler pendant une semaine jusqu’à aller voir un autre médecin qui lui m’a dit, dans le doute, d’aller réaliser un scanner. Me voilà donc partie toute seule aux urgences où je suis prise en charge très rapidement. Deux scanners, une ponction lombaire et la nuit passe aux urgences où j’allais en toute innocence, juste m’assurer que tout allait bien. JAMAIS je n’aurais pensé à ça, pour moi les AVC, c’était plutôt les hommes et plutôt âgés. Malgré des résultats de scanners et une ponction lombaire négatifs, l’urgentiste a souhaité me transférer vers le service neurologie où après la réalisation d’un IRM, le verdict est tombé : AVC sylvien droit.
10 jours d’hôpital, et aucune autre raison que celle de la pilule et de la cigarette, mélange peu conseillé certes mais tellement fréquent…
NON ce n’est pas toujours les autres.
OUI la pilule contraceptive est un médicament, qui ne doit pas être pris à la légère.

J’ai eu de la chance, mes séquelles sont « seulement » des maux de têtes et une hypersensibilité du bras avec un anticoagulant à prendre sur le long terme et bien sûr, une interdiction formelle de la cigarette et de la pilule. Mais le traumatisme psychologique est très présent dans ma vie qui ne sera plus jamais la même, à 22 ans.
Je conseille maintenant à toutes celles ayant quoi que ce soit comme symptôme apparu après la prise de la pilule d’aller consulter : le corps est bien fait et nous alarme.
Merci à l’association AVEP et à toutes les filles ayant témoignées car vous trouver m’a fait énormément de bien lors de mon séjour à l’hôpital.