Brigitte, 40 ans, Victime d’AVC, Diane 35 et Jasmine

En 2007, à même pas 40 ans, j'ai fait un AVC (qui a été inexpliqué pendant 5 ans). Une trés trés violente douleur dans tout le cerveau, cela me brûlait tellement, c'était horrible(comme si on me le passait sous une flamme). Après divers examens faits à l'époque, on a mis cet AVC sur le compte de la fatigue, du stress et un traitement qui n'était plus adapté pour une hypertension. Depuis, juillet 2012 quand j'ai changé de département et de médecin, pour lui, ce n'était pas vraiment l'explication. Il m'a alors prescrit une prise de sang complète à réaliser en milieu hospitalier. Résultat : je suis née avec une mutation du facteur V de Leiden (trés hauts risques de tromboses) et avec une prise de Diane 35 Jasmine d'autres contraception d'hormones que je ne supportait pas (pendant quelques années par le passé) a fait que sans le savoir j'étais sur une bombe à retardement et qui a explosé en décembre 2007. Combien de femmes ont ce même problème de facteur V, qui l'ignorent et prennent la pilulle (des hormones) et qui développeront plus de risques de tromboses : AVC, crise cardiaque, embollie, phlébite ? Que les médecins prescrivent cette recherche avant l'admnistration de n'importe quelle pillule ou hormones ! cela évitera, les traitements à vie que je prends tous les jours, notamment l'anti-coagulant, et surtout les effets secondaires d'après mon AVC : grande fatigue, fatigabilité, problème de mémoire et de concentration, vertiges, migraines avec ou sans maux de tête, problème pour exercer une activité professionnelle à temps complet car je fatigue vite, etc… Ma vie n'est plus la même mais je suis toujours là, une seconde chance (je me suis sentie mourir), alors faut que ça change, que les médecins soient plus précautionneux pour l'avenir….