Bénédicte, 27 ans, Victime d’infarctus, Diane 35

Bonjour,
J'avais 27ans et prenais la pilule Diane 35 depuis 15ans quand un samedi matin j'ai été prise de violants mots d'estomac et dans le dos la nuque et la poitrine, persuadée qu'il s'agissait d'un mal d'estomac et ne pouvant plus supporter la douleur je me suis rendue chez un médecin de garde. Après osculation il m'a donné des médicaments pour l'estomac et m'a certifié " ne vous inquiétez pas votre horloge tourne bien " je suis rentrée à la maison et suis restée avec ces douleurs toutes la nuit, le lendemain plus rien.
Les douleurs ont recommencées le mardi, la mon médecin m'a dit de me rendre au urgence, quand le douleur apparaissait j'étais en pleure de mal et d'angoisse, j'ai attendu 1h30 pour enfin me faire appeler et me rendre en salle d'occultation . La tout a été très vite
Électrocardiogramme, baxter oxygène et j'en passe, verdict infarctus du myocarde du a un caillou de sang obstruant mon artère.
Puis on m'a bombardé de questions et surtout est ce que je me drogue, il me l'a demandé 20 fois au moins, mais je ne me droguais pas avais une vie équilibrée et faisais beaucoup de sport par contre je fumais. Je suis restée au soin intensif la nuit puis une semaine en cardio. J'ai eu beaucoup de chance je n'ai aucune séquelles physique mais je ne parle pas de moral !! Deux mois après ça a commencé crise d'angoisse sur crise, peur que je refasse un infarctus, je ne compte pas les fois ou je suis allée au urgence. Cela fait maintenant presque 7 ans, je suis toujours sous anti depresseur mais ça commence a aller mieux surtout depuis que l'on parle cette affaire de pilule, je ne la prend plus donc je ne sais plus avoir de cailloux qui bouche mes artères. Voilà ce que je me dis. Mais moralement se fut une descende au enfer!