Aurélie pour sa meilleure amie Marie décédée à 26 ans

Bonjour,
Dans la nuit du 8 au 9 octobre 2015, j’ai perdu ma meilleure amie décédée à l’âge de 26 ans. Dans un premier temps, nous avons préféré fermer les yeux sur le lien possible entre la pilule contraceptive et son décès, surement parce que la douleur est trop vive. Ceci étant, l’autopsie n’a pas révélé une cause en particulier et aujourd’hui c’est quelque chose qui me manque vraiment pour pouvoir accepter et aller de l’avant. La police qui a retrouvé le corps de Marie a émis l’hypothèse de la rupture d’anévrisme puisqu’ils ont retrouvé du vomi à côté de là où elle était allongée. Nous avons reçu les résultats d’autopsie 3 semaines après son décès indiquant une raison médicale. Son petit ami (qui travaille dans le domaine médical) m’a parlé de ses doutes concernant la pilule et son discours résonne dans ma tête depuis des mois. J’aimerais comprendre. J’aimerais comprendre pourquoi Marie est décédée, pourquoi l’information liée aux risques qu’engendre la prise de pilule n’est pas connue du grand public. Je ne sais pas si ce témoignage aura une quelconque valeur ou importance, mais je serais prête à m’impliquer, je ne sais pas comment, c’est donc pour cela que je me tourne vers vous. Pour nous c’est trop tard mais si le cas de Marie pouvait empêcher d’autres femmes de se retrouver dans la même situation, ce serait déjà un grand pas.
Aurélie.