Anne-Laure, 19 ans, Victime d’embolie pulmonaire

Victime dune embolie pulmonaire en 2002 agée de 19 ans à l'époque, je suis consciente d'avoir été "chanceuse" d'être rapidement diagnostiquée et prise en charge aux urgences et d'etre en vie aujourd'hui, prise de douleurs insupportables aux poumons du coté droit. Durant 5 ans auparavant,bien qu'ayant des antécédant familiaux d 'infarctus et un tabagisme léger (5à10) je me suis vue délivrée sans bilan sanguin, successivement  2eme puis 3eme et enfin de 4eme génération prescrite initialement en centre de planification familiale puis continuées avec mon medecin , sans avoir été avertie des risques , des différences de génération. Hospitalisée une semaine, sous traitement durant 6 mois( anti-coagulant), je ne garde aucune séquelle si ce n'est, plus de 10 ans après, cette crainte  d'avoir moins de chance à l'avenir à la moindre douleur à la poitrine et bien que ne prenant plus de contraception.