Amalia, Victime d’AVC sévère avec hémiplégie gauche, Alesse 21

Je n'ai pris la pilule Alesse 21 que pendant 4 mois, après la naissance de mon fils. Cette pilule mini dosée prise quelques semaines a faillit laisser mes 2 enfants orphelins….
En mai 2005, je me suis réveillée avec un mal de tête important, quelques minutes plus tard, tout mon côté gauche était paralysé. Le neurologue qui s'est occupé de moi à la sortie de l'ambulance m'a dit que si j'avais fumé, je serai probablement morte….Aucun problème de santé n'a pu expliquer cet AVC en dehors de la prise de pilule contraceptive. J'avais 29 ans et les neurologues qui ont investigués ont tous soupçonnés la pilule mais comme personne ne veut se frotter au lobby des compagnies pharmaceutiques, impossible d'avoir des certitudes…J'ai réappris à marcher en même temps que mon fils, et mon hospitalisation a laissé des traces dans notre vie familiale. Mon mari a été précieux, notre vie est changée à jamais et nous avons appris à vivre avec les séquelles de l'AVC. Savez vous que 70 % des couples divorcent après un AVC? Les conséquences d'un tel accident ne sont pas seulement physiques et psychologiques, elles bouleversent des vies de fond en comble….j'aimerai que les personnes qui prescrivent les pilules pensent à ce «petit pourcentage» que nous représentons et suggèrent d'autres avenues à leurs patientes….