Aline, 35 ans, Victime d’une thrombose veineuse profonde, Adepal

J’ai toujours pris la pillule Adepal, depuis l’âge de 16 ans….jusqu’à ce fameux jour où j’ai fait une thrombose veineuse profonde et une embolie pulmonaire…je venais d’avoir 35 ans!Le 27 octobre 2011, j’ai donné naissance à mon 4 eme enfant, après un accouchement très difficile où ma fille et moi même avons failli perdre la vie (ralentissement cardiaque pour ma fille qui à du être sortie d’urgence aux spatules, puis grosse hémorragie pour moi).J’ai du subir deux transfusions, je n’ai pas pu me lever pendant 24h, etc..4 jours plus tard nous sommes rentrées à la maison pensant le calvaire derrière nous…mais 4 jours après ma sortie je ressens une douleur au mollet droit, je me rends aux urgence, on me diagnostique une para phlébite sans gravité et on me met sous piqures d’anti coagulants pour 8 jours.Après cela je vois un cardiologue qui me fait un doppler et qui me dit qu’il n’y a plus rien qu’on peut arrêter le traitement.15 jours plus tard, ne supportant pas la pillule qu’ils m’ont prescrite à la maternité, je me rends chez mon médecin (je vois son remplaçant), qui me dit que vu que j’ai eu mon retour de couches il n’y a aucun problème à ce que  je reprenne mon ancienne pillule.Il me represcrit donc Adepal, que je reprends le soir même, même pas un mois après mon accouchement donc.Le 19 janvier 2012 dans la nuit, je suis réveillée par une violente douleur à l’ovaire gauche, mais je ne m’inquiète pas plus que ça vu que je dois avoir mes règles…La douleur continue tout le reste de la journée et à 16h alors que je suis au collège de mon fils pour une réunion parents/profs je sens que la douleur descend dans ma cuisse et que je n’arrive plus à monter les escaliers!Paniquée et sentant bien que ce n’est pas normal je pars immédiatement chez le médecin qui pense à une rupture de kyste ovarien et me prescrit une écho à faire d’urgence le lendemain matin…mais le lendemain matin impossible de poser le pied par terre tellement la douleur est insoutenable, j’appelle le 15, je finis aux urgences gynéco où on ne me trouve rien aux ovaires, ce n’est finalement qu’en début d’après midi en voyant ma jambe devenir violette et doubler de volume qu’ils réalisent ce qui se passe et m’emmènent d’urgence au doppler!Là ils s’aperçoivent que toute ma veine est bouchée: du genou jusqu’en haut du ventre, on me transfère dans un autre service d’urgences ou j’attends 2h sur un brancard avant de faire une scintigraphie pulmonaire où on découvrira une embolie bilatérale.J’ai passé 6 jours en soins intensifs, mon pronostic vital était engagé. Je ne pouvais même pas voir mon bébé.Et une fois rentrée chez moi j’ai du avoir une aide pour le ménage et les enfants pendant deux mois…je ne pouvais marcher qu’avec un déambulateur pendant presque un mois!Depuis que je suis sortie de l’hopital je vis dans la peur!!On m’a découvert un facteur V de leyden, je suis sous anti coagulants depuis deux ans et demi ( Piqûres de Lovenox puis Coumadine, puis Xarelto), les médecins ne sont pas d’accord entre eux: certains veulent me laisser les anti coagulants à vie (car trop peur d’une récidive) d’autres me les arrêter car ils disent que le Xarelto tue plus par hémorragie que les accident de la route…et moi je suis perdue au milieu de tout ça ….je dois choisir entre un risque de récidive et un risque d’hémorragie!J’ai d’énormes séquelles, mon sang ne circule plus du tout à gauche, j’ai très vite mal aux jambes, je dois toujours porter des bas de contention, je fais de la stase veineuse, j’ai des grosses varices que personne ne veut prendre le risque de m’enlever, c’est très inesthétique et douloureux.J’ai souvent mal en bas du ventre et lorsque j’ai mes règles c’est les chutes du Niagara!J’ai 37 ans, depuis 2 ans et demi je ne vis plus et pour le restant de mes jours j’aurai cette épée de Damoclès au dessus de la tête!