Agnès pour sa fille Charlène, 20 ans, Victime d’une embolie pulmonaire et thrombose veineuse, Triafemi

Agnès pour ma fille Charlène 20 ans victime d’une embolie pulmonaire Bilatérale associé à une thrombose de la veine Iliaque profonde droite + infarctus du lobe moyen le 23 janvier 2015.
Un SMS de ma fille pour prendre RDV chez le médecin car essoufflé et le problème s’amplifie en 2/3 jours elle pense à une cote cassé, car chute sur le verglas deux jours plus tôt. Nous allons chez le médecin traitant qui lui prescrit une Radio pulmonaire et un grill costal, pour voir si il n’y a pas de côte cassée ou un épanchement pleural. J’insiste auprès du médecin en disant que les symptômes ressemble a une embolie pulmonaire, dans le doute il demande quand même une prise de sang pour voir le taux de D dimère. Le lendemain nous allons donc faire les radio -> résultat : rien.
Je dit a ma fille c’est mauvais signe. nous allons donc au laboratoire, voyant ma fille de plus en plus essoufflée pour quelques pas, je décide de mon propre chef de l’emmener chez un cardiologue en urgence. Et la tout c’est enchainé le laboratoire m’a appeler d’urgence pour me prévenir du taux super élevé des D Dimères qui était à plus de 8000 au lieu d’être inférieur à 100. le médecin traitant m’informe que Charlène faisait une embolie et qu’il fallait absolument se diriger vers un service d’urgence. Nous arrivons à l’hôpital, prise en charge quasi immédiate à 13h30. plusieurs examen sanguins et angio scan prévu. Le diagnostic tombe à 18 H.
Elles restera hospitalisé en soins continu avec seringue électrique d’héparine avec alitement stricte pendant 5 jours et ensuite sera transférer dans un service de médecine pendant plusieurs jours. Traitement sous anticoagulant pendant au moins 1 an, pilule strictement interdite à vie. En attente d’autres examens sanguins