Toutes les pilules sont emboligènes

A fortiori, les utilisatrices de pilules de 3ème génération (c’est-à-dire contenant des progestatives à base de gestodène ou de désogestrel et qui sont actuellement, pour la plupart, non remboursables) ont 2,7 fois plus de risques thromboemboliques veineux que les utilisatrices de pilules de 2ème génération (c’est-à-dire une contraception oestroprogestative contenant un estroprogestatif dénommé lévonorgestrel).
Ce risque est augmenté de 10 à 150 fois suivant la pathologie si on est porteur de mutation d’hypercoagulabilité type facteur 5 ou 2 de Leiden, antithrombine 3, facteur S ou facteur C. Une personne sur dix en France est porteuse d’hypercoagulabilité.

Conclusion de la HAS (Haute Autorité de Santé) avis du 31 mars 2010 :

Enfin, il semble exister un surcroît de risque thromboembolique veineux sous contraceptifs oraux de 3ème génération en comparaison aux contraceptifs oraux de 2ème génération. Ce surcroît avait été précédemment souligné par la Commission. Aucune différence n’est observée entre les progestatifs de 3ème génération ; le risque de survenue d’accidents thromboemboliques veineux étant augmenté quelque soit le progestatif de 3ème génération. Seule une étude prospective, comparative, de très large échelle permettrait de mettre en évidence des différences pertinentes entre les deux générations de contraceptifs. »

Quelles sont les pilules de 3e génération ?

CYCLEANE 20 μg,   MERCILON,  BIOGARAN 150 μg/20 μg  CYCLEANE 30 μg, VARNOLINE, BIOGARAN 150 μg/30 μg  CARLIN 75 μg/20 μg, EFEZIAL 75 μg/20 μg, FELIXITA 75 μg/20 μg, HARMONET, 75 μg/20 μg TEVA, ACTAVIS, ARROW, RANBAXY, RATIOPHARM, SANDOZ, WINTHROP,  ZYDUS 30 μg MINULET, CARLIN, EFEZIAL 75 μg/30 μg, FELIXITA 75 μg/30 μg,TEVA, ACTAVIS, ARROW, EG, RANBAXY, RATIOPHARM, SANDOZ, WINTHROP, ZYDUS Triphasique : 30, 40 et 30 μg TRI MINULET, PERLEANE 35 μg CILEST, EFFIPREV BELARA  30 μg JASMINE Drospirénone/éthinylestradiol 20 μg, JASMINELLE, CONTINU, YAZ

Ceci dit, il faut savoir que même les pilules de la deuxième génération sont emboligènes et pour vous l’illustrer voici le témoignage de Déborah :

« Bonjour, il y a 2ans on m’a prescrit (sans test sanguin), la pilule contraceptive « TRINORDIOL » ce qui m’as coutée 4 embolie pulmonaire en 1an. La pilule trinordiole d’apres mon onco-hématologue est interdite seul « CERAZETTE » peut convenir, hors je ne savais pas encore que j’etais porteuse du Facteur V et VII et d’autre anomalies qui sont en cours. Bon courage à toutes ! »
Remarque : TRINORDIOL est une pilule de la deuxième génération.

Donc avant de prendre la pilule il serait sage de se faire dépister, et ce même si votre gynécologue n’est pas d’accord. Et surtout s’il n’est pas d’accord. C’est un dépistage génétique mais facile à faire et pour un coût de 80€ SEULEMENT dont la moitié est remboursée. Pour 80 € vous pouvez sauver votre vie.

Voici l’ordonnance type que les jeunes filles devraient donner à leur médecin pour les analyses à effectuer avant de prendre la pilule